Spirit ~ l'Histoire Eternelle
Invité, je t'attendais. N'ai pas peur, avance. Regardes ces plaines, regardes ces lacs scintillants. Rejoins nous, viens te battre pour les tiens, viens vivre en tant que cheval de cow-boy, d'indiens, vis libre dans l'une des Hardes ou ne dépends de personne et deviens un solitaire. Tu vivras de merveilleuses rencontre, d'autre moins, sans doute. Ton destin t'appartient. Plonges dans l'univers de Spirit ~ Histoire Éternelle, fais régner la paix ou la terreur...

Spirit ~ l'Histoire Eternelle

Plonges dans un univers empli de beauté, pars sur les traces de Spirit l'étalon des Plaines...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Faites de la PUB pour Spirit ~ L'histoire Éternelle !

Partagez
 

 Amarok ~ "Vous causez votre perte..."

Aller en bas 
AuteurMessage
Amarok

Amarok

Messages : 21
Points : 7
Date d'inscription : 22/06/2014
Localisation : Chez les indiens près du Chaman

Feuille de Personnage
Nom et sexe: Amarok
Age: Environ 6 ans
Autre:

Amarok ~ "Vous causez votre perte..." Empty
MessageSujet: Amarok ~ "Vous causez votre perte..."   Amarok ~ "Vous causez votre perte..." EmptyMer 25 Juin - 14:21


Amarok
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire...~Einstein"


♦ Nom : Amarok
♦ Surnom :Il en n'a pas vraiment mais, des surnom moqueur atteigne souvent ses oreilles.
♦ Âge :  Jeune Adulte
♦ Sexe :  Etalon
♦ Race :  Mustang
♦ Groupe :  Indien
♦ Grade :  Cheval du chaman



Physique
Amarok, tu a un vrai physique de Mustang. D'abords des poils noirs sont le plus voyant avec des nuances de marron a des endroits comme à ta croupe, vers ton encolure et vers tes épaules. Tu as ensuite un nuance plus clair légèrement sablé vers ta croupe. Ta robe est pie tu es donc parsemé de tâches blanchâtre qui elle-même sont envahis de tache de ton noir nuancé. Tu en a cinq de chaque côtés. Tes membres qu'en a eux sont mélangé avec des zébrures noirs puis deux balzanes viennent se dessiner. L'une est haute et se trouve sur ton postérieur gauche et l'autre borde ton sabot et se trouve sur ton postérieur droit. Tu as les yeux bleus car tout deux sont bordé par une peau rose en dessous de ses poils noirs. Tes sabots sont de couleurs sable, ils sont robuste et très résistant. Ensuite tu as tes longs crins couleur chocolat avec dans la crinière des mèches de crins blanc.

Tu es de grande taille, une taille impressionnante tout comme ton cavalier qui est grand par rapport aux siens. Tu es musclé et tout le monde sait qu'il ne faut pas trop se frotter à toi car, tu peux vite attaquer. Tu a de grand yeux expressif qui en dit long sur toi. Ton cavalier passent souvent du temps à dessiner sur tes poils, a tissé des plumes dans tes crins, toujours prêt a t’embellir, a te rendre unique. Il fabrique aussi beaucoup de filet pour toi, jamais avec un mords toujours assez légers décoré de plume et avec un attrape rêve incruster dans ton frontal. Tu as aussi un collier que tu porte à ton membre antérieur droit. On peut croire que ça te gène mais, ce n'est pas le cas par moment ton cavalier te le fait porter autour de ton encolure en collier.

Tu as aussi des nombreuse traces de ton passé, des cicatrices qui parcours ton corps certaine plus impressionnante que d'autre.


Caractère
Amarok a toujours était préoccupé par les autres, de leur devenir, de se qui allait se passé par la suite. Il a toujours eu peur de l'avenir et en a toujours peur. Peur de se qui allait arrivé, peur de tout perdre, une peur de disparaître... De s'éteindre ne plus être là, qu'on ne se souvienne plus de lui, que tout disparaissent. Que tout peu à peu s’éteigne jusqu'à se qu'il ni ai plus rien sur les terres du cimarron. Ainsi, Amarok est devenu un étalon sur la réserve, avec ses peurs qu'il n'a jamais dévoilé, avec un cœur qui a chaque battement creuse un peu plus sa cage thoracique pour lui rappeler sa peine. Une douleur constamment présente qui ne partira surement jamais. Il accorde alors très peu sa confiance lui qui avant se disait que dans chacune des personnes qui se trouver autour de lui il y avait quelqu'un de bien. Il s'est vite rendu compte que les chose avaient changé autour de lui que tout avait changé que rien n'était comme il le fallait. Que le monde autour de lui ne pensait plus qu'à détruire, tuer, agresser, ce monde se refermait peu à peu sur lui. Il avait peur qu'un jour tout mais, alors tout disparaisse. Que le monde autour de lui cesse de sourire, de rire, d'être simplement heureux. Aujourd'hui il ne voit que la tristesse face à la mort, que des guerres car, l'un n'est pas comme l'autre. Les différence font que les personnes ne peuvent pas s'aimer. Amarok reste alors sur la défensive avec les autres, n'aimant pas trop voir d'autre personne de peur qu'on ne le comprenne pas. Il s'enferme donc dans une bulle pour essayer de réfléchir, restant dans cette idée d'un monde voué à l'échec. Un monde de cruauté auquel Amarok ne veut pas faire partie. Le chaman son cavalier le comprend ils ont toujours était proche et Amarok ne s'approche que de cette Homme. Il voit dans les yeux des autres indiens la guerre l'envie de détruire l'autre camps. C'est ainsi que Amarok se mit a détester presque tout les humains, les voyant chasser, tuant des innocents, massacrant d'autre espèce. Pourquoi ? Tous simplement parce qu'ils sont plus faible c'est comme ça la chaîne alimentaire on tue le plus faible pour le réduire à néant. C'est tous ses images qui hante Amarok, tous ça qui a fait devenir un étalon vivant à un étalon ne croyant plus à rien. Les autres se doivent d'être méchant envers l'autre mais, pourquoi ? Pourquoi ont-ils besoin de tant de cruauté et de tant de haine ? Amarok ne comprendra jamais mais, il fera tous pour essayer de sauver ceux qui le peuvent encore.

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire... ~Einstein


Histoire
Tu es né dans de grandes plaines sauvages, tout petit tu étais un cheval énergique toujours prêt à aidé l'autre. Ta mère et ton père étaient là pour toi jusqu'au jour où ton père partis alors que tu était encore jeune. Se passage de ta vie ta blessé et tu savais qu'il te manquait. Peu de temps après ta mère trouva un nouveau compagnon. Du haut de tes huit mois, ça t'avais marqué. Les mois passaient et vous viviez tous les trois. Un couple sauvages avec un petit poulain plein de vie. Les mois passaient et votre vie empiré. Les froids de l'hiver vous priviez de l'herbe. Surtout toi et tes petits sabots qui n'arrivaient pas à creuser la lourde neige. Mais, ça passa les indiens déposaient de l'herbe à des endroits pour nourrir les chevaux sauvages ainsi tu as pu continuer ta vie de jeune poulain. Mais, cette vie n'était pas celle que tu espérais. Ta mère n'avait pour toi pas trouvé le bon étalon pour la protéger. Ce lui ci au contraire n'était pas tendre avec ta mère et avec toi aussi. Laissant des traces, des cicatrices voyante et d'autres profonde qui ne se voyais pas directement. Les jours passaient et les coups continuaient. Tu en voulais, tu en voulais terriblement à ton père qui vous avez laisser tombé pour partir vivre seul. Les années passaient et à l'âge de tes quatre ans, tu affronta celui qui avez fait de ton enfance un cauchemar. Ta rage éclata et les coups tomba tu te vengea pour toi et surtout pour ta mère qui chaque soir voulait partir pour que ce cauchemar disparaisse. Et pourtant voulant bien faire, ta mère tant voulu, elle l'aimait malgré les coups, tu n'as jamais pu comprendre ça. Tu ne l'avais pas tué, non, tu ne voulais pas ressemblé autant à lui tu voulais juste qu'il vous laisse tranquille et que enfin vous puissiez être libre.

Ta mère voyant toute cette rage en toi finis par avoir peur de toi. Elle l'aimait, elle aimait celui qui vous faisiez souffrir et tu n'y pouvais rien. Et maintenant ta propre mère te détestais d'avoir fait fuir celui qu'elle aimait. Elle te chassa avec toute sa souffrance. Tu ne voulais pas l'abandonné mais, tu partis car, en te voyant elle souffrait encore plus. Tu partis donc seul, tu devenais peu à peu un cheval solitaire qui lorsqu'il voyait une personne en dangers ne pouvait s'empêcher de le défendre ou de l'aidée. C'est alors que tu la rencontré. Trois hommes étaient en bas de cette colline l'un d'eux crié, hurlé, étant frappé par les deux autres. C'est ainsi que tu intervenu, t'interposant pour faire fuir ces deux hommes tu aurais pu te prendre une balle ce jour là mais, ils étaient tellement surpris qu'ils laissaient faire. Ainsi tu sauva l'homme qui a présent partage ta vie. A cette époque tu n'étais pas en très bonne état à cause des hommes blanc qui chassaient les chevaux sauvages car, ils mangeait trop, a cause de ça, ça devenait dur de se nourrir tu étais maigre et d'autre coups s'était ajouté à ceux de ton enfance. Alors cette homme te soigna, te conduisant vers les siens, les indiens là bas tu appris beaucoup de chose et tu te rendis compte aussi de beaucoup de chose. Ton cavalier ne t'a jamais forcé à resté et par moment tu pars durant quelques jours ton indien ne savant pas où tu te trouve. Mais, tu reviens toujours.

Durant c'est années au camps des indiens tu te rendis compte de la vie, la vie qui se dérouler autour de toi et surtout de ce monde qui chaque jours disparaissaient les hommes chassaient toujours plus, tuaient sans remord comme tout était normal. Tu avais donc de plus en plus peur et tu continuais d'être présent pour ceux qui t'entourer. Beaucoup de personne te connaissait au camps, mais, personne n'osait venir te voir et pour toi c'était mieux ainsi tu aimais vivre seul dans ton monde avec tes souffrances et tes joies.



derrière l'écran
♦ Nom/Surnom : Lost-Koneko
♦ Âge : 17
♦ Quels sont les codes ? Codes validés par Satinka
♦ Où as-tu trouvé le forum ? Spirit rpg
♦ Comment le trouves-tu ? cool
♦ Autre : wiggle wiggle wiggle


fiche by snow sparrow.
crédits gifs & icon ;; tumblr & chester.


╚═════════════════════════════════════════════.ஐ.═╝

Amarok ~ "Vous causez votre perte..." 285295chevalcopie