Spirit ~ l'Histoire Eternelle
Invité, je t'attendais. N'ai pas peur, avance. Regardes ces plaines, regardes ces lacs scintillants. Rejoins nous, viens te battre pour les tiens, viens vivre en tant que cheval de cow-boy, d'indiens, vis libre dans l'une des Hardes ou ne dépends de personne et deviens un solitaire. Tu vivras de merveilleuses rencontre, d'autre moins, sans doute. Ton destin t'appartient. Plonges dans l'univers de Spirit ~ Histoire Éternelle, fais régner la paix ou la terreur...

Spirit ~ l'Histoire Eternelle

Plonges dans un univers empli de beauté, pars sur les traces de Spirit l'étalon des Plaines...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Faites de la PUB pour Spirit ~ L'histoire Éternelle !

Partagez
 

 Elwing • Petite boule de feu.

Aller en bas 
AuteurMessage
Elwing



Messages : 3
Points : 2
Date d'inscription : 23/06/2014

Elwing • Petite boule de feu. Empty
MessageSujet: Elwing • Petite boule de feu.   Elwing • Petite boule de feu. EmptyLun 23 Juin - 21:33



Mon personnage, qui est-il ? ♪


Les p'tites infos ♪


Nom : Elwing.
Surnom : El', Wing. Enfin, comme vous voulez, elle s'en fiche un peut.
Âge : Jeune adulte.
Sexe : Jument.
Race : Fière mustang de ces terres.
Groupe : Cow Boy.
Grade : J'sais pas si c'est possible, dada du colonel ?

Autre : /


Physique & Caractère ♪

TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTETEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTETEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTETEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTETEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTETEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE




Elwing. Elwing. Si vous êtes du Fort, vous avez évidemment entendu parler de la jeune mustang. Vous savez cette jeune chieuse que personne ne peut supporter, cette garce qui passe son temps à faire tourner en bourrique les autres, à vous toiser de son air venimeux, laissant échapper des paroles pleines de ce venin, paroles qui viennent parfois vous transpercer le cœur. Elwing est LA garce du Fort, celle qui se prend pour une princesse, celle qui dragouille de droite à gauche. Mais surtout, celle qui est un véritable garçon manqué. Eh oui, c'est surtout ça Elwing. Elle s'entend bien avec les étalons parce qu'elle n'a pas peur de se salir les sabots, elle n'a pas froid aux yeux et essaye toujours. Elle n'abandonne rien, elle est tenace la jeune mustang ! Se battre ? Pas de soucis, elle en est bien capable, usant de sa force pour faire chavirer l'ennemi, usant de sa ruse digne d'un renard pour frapper dans les endroits où ça fait mal. Vicieuse et grande gueule, Elwing n'est pas aimé de beaucoup, sa franchise en a blessée plus d'un.

Mais elle est comme ça Elwing, elle l'a toujours été. Elle n'aime pas les chevaux sauvages parce qu'elle ne les comprends pas, pourquoi tenir autant à leur liberté ? Ca rime à quoi cette ''liberté'' ? Galoper la crinière au vent ? Brouter vulgairement partout où ils veulent ? Non, elle ne comprend pas. Elle n'a jamais été libre donc elle ne comprend pas pourquoi les sauvages préfèrent mourir plutôt que de se faire dompter. Et puis elle n'aime pas trop les indiens, mais ça, c'est surtout parce qu'on la conditionnée à ne pas les aimer. Au fond d'elle, peut-être qu'elle aimerait être libre ? Peut-être qu'elle voudrait comprendre ? Mais bon, vous connaissez cette fichue fierté, cet honneur pathétique qui empêche la mustang de s'avouer de nombreuses choses, de reconnaître ses torts, de reconnaître ses désirs. Si avec les humains Elwing est sympathique, plutôt obéissante malgré ses petits coups de ''folie'' et ses taquineries, avec ses congénères, elle est dominante et aime montrer que c'est elle la plus forte.

Mordant une croupe par-là, donnant un coup de sabot par-ci. Oreilles couchées, mine patibulaire, voilà Elwing qui débarque, faisant bien vite le vide autour d'elle. Et oui, c'est comme ça, Elwing est exécrable mais elle ne changera certainement jamais, et puis, le peu qu'elle a comme proches, elle en prend jalousement soin. Elle veille, elle protège et puis, elle jalouse. Si quelqu'un s'approche trop, gare à sa croupe !



Histoire ♪


Elle ne s'en souvient plus pourtant, Elwing est née en liberté, sur les belles terres sauvages du Cimarron. D'une mère mustang, une solitaire qui ne supportait pas la vie en communauté. Elle avait un fichu caractère cette mustang baie, Civa. Elle était belle mais c'était une vraie garce elle aussi. Elle rencontra un étalon, peut-être de harde, peut-être indien, peut-être cowboy, elle n'en savait rien. Elle su surtout qu'elle en était follement amoureuse. Ils s'accouplèrent une nuit. Le lendemain, l'étalon avait disparut et Civa ne s'en portait pas plus mal, il fallait dire que les étalons fidèles étaient bien rare. Et elle-même n'était pas fidèle, c'était bien ainsi.

Mais bon, quelques mois plus tard, elle mit bas. Une petite pouliche à la robe se rapprochant du chocolat, adorable. Enfin, comme tout les poulains. Mais une ou deux semaines après cette heureuse nouvelle, voilà que quatre cowboys débarquèrent dans les plaines vertes à la recherche de chevaux sauvages, ils tombèrent sur la jeune mère et sa fille de quelques jours. Civa tenta de fuir avec sa fille mais elles furent bien vite rattrapées, la pouliche n'était pas extrêmement rapide par rapport aux grands et puissants chevaux du Fort. Alors Civa défendit sa fille et sa propre vie bec et ongle, cabrant, hennissant sa fureur et ruant. Elle mordait les chevaux, réussit à faire tomber un cowboy, manqua de l'écraser. Elle se battait comme une furie mais des cordes s'enroulèrent autour de ses jambes et elle tomba. Elwing se fit aussi enrouler dans ces cordes. Et la vie de liberté prit fin, brutalement.

Au Fort, tout changea. Elwing qui, de son vrai nom s'appelait Ozalee, fut séparée de sa mère. Hennissements déchirants, Civa qui luttait pour rester auprès de sa fille, Elwing qui tentait de lutter de ses petites forces de poulains. Elle fut barricadée dans un box sombre, hennissant faiblement, terrifiée, qu'Est-ce qui l'attendait ? Mais cela ne dura pas, quelques heures plus tard, on la changea de place. En tout cas, elle ne revit plus jamais sa mère, plus jamais elle ne revit ce poil marron, elle ne perdrait plus sa tête dans la longue crinière noire, eh non. Les humains la manipulaient pour l'habituer à eux, elle les suivaient, se familiarisaient, commençaient à bien apprécier cet endroit. Elle en vint à oublier le déchirement, la liberté, sa mère. Elle pensait être chez elle au milieu de ces chevaux droits et fiers, des humains parfois agressifs. Mais elle était bien dans cette poussière.

Adolescente, on commença à la débourrer, en douceur. Elwing ne fut jamais brisée, tout se fit en douceur, on prit grand soin d'elle. En fait, elle fut tellement chouchoutée qu'elle développa encore plus rapidement ce caractère de princesse, de garce. Tête haute, queue haute, elle avançait déjà au milieu de ses congénères en affirmant son caractère, mordant à droite et à gauche, ne respectant pas les aînés. Petite rebelle que voilà. Puis, les véritables entraînements vinrent. En tant que fière mustang, elle était endurante, forte et rapide. Très appréciée donc. Et puis, elle aimait travailler, montrer ses talents, devenir toujours plus impressionnante, se donner à fond et être félicitée. Elle ne décevait pas les soldats. Oh non. Et puis là voilà maintenant, jeune adulte dans toute sa splendeur.



Les p'tites infos sur vous (:

Nom/Surnom : Elwing ce sera suffisant.
Âge : 15ans.
Quels sont les codes ? Je vais lire de suite.
Où as-tu trouvé le forum ? Par de la publicité.
Comment le trouves-tu ? Sympathique, le bleu est apaisant je trouve, manque que des membres, uhu.

Autre : /




Codage by Bonbon013©



Dernière édition par Elwing le Mar 24 Juin - 1:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Satinka / Rosenrot
Cheval du Sergent & administratrice
Satinka / Rosenrot

Messages : 146
Points : 89
Date d'inscription : 19/01/2014
Age : 21
Localisation : ... Attend, tu es en train de me demander où est-ce que tu pourras me trouver oO ? Tu manques pas d'air toi xD ! Au fort x)

Feuille de Personnage
Nom et sexe: Satinka (Rosenrot), Femelle
Age: Jeune Adulte
Autre:

Elwing • Petite boule de feu. Empty
MessageSujet: Re: Elwing • Petite boule de feu.   Elwing • Petite boule de feu. EmptyLun 23 Juin - 22:02

Hey ! Bienvenu parmi nous ^^
Je te souhaite bonne chance pour finir ta fiche mais, pour ce qui est du rang, tu devras attendre 10 jours une fois validée, poster un rp test et nous verrons si tu es capable d'avoir ce rang ou non ^^ !
Sur ce, à nouveau bonne chance et... ravie que tu sois là ^^ !

╚═════════════════════════════════════════════.ஐ.═╝

Elwing • Petite boule de feu. Sans_t10

Là où les fleurs s'amusent entre elles, la rose n'a que l’épine comme amie.
Elwing • Petite boule de feu. 215294Sunshine

Stand By Me - Ben E. King
Revenir en haut Aller en bas
http://sakushi-world.forumactif.fr/
Amarok

Amarok

Messages : 21
Points : 7
Date d'inscription : 22/06/2014
Localisation : Chez les indiens près du Chaman

Feuille de Personnage
Nom et sexe: Amarok
Age: Environ 6 ans
Autre:

Elwing • Petite boule de feu. Empty
MessageSujet: Re: Elwing • Petite boule de feu.   Elwing • Petite boule de feu. EmptyMar 24 Juin - 11:14

Bienvenue *-*
Bonne chance pour la suite de ta présentation ^^

╚═════════════════════════════════════════════.ஐ.═╝

Elwing • Petite boule de feu. 285295chevalcopie